Sélectionner une page

Compte tenu des avantages fiscaux, les entreprises proposent à leurs salariés des dispositifs de retraite collectifs, c’est aussi une façon pour les motiver et inscrire leur collaboration dans la durée. Afin d’avoir une idée sur ces dispositifs souscrits à titre collectif, nous avons demandé à Michel Weber, Expert-Comptable et conseiller en placement retraite, de nous en donner plus de précisions.

Les dispositifs d’épargne collectifs

Les différents plans d’épargne initiés par les entreprises permettent aux employés de se constituer un portefeuille de valeurs mobilières. Ainsi plusieurs solutions d’investissement souscrites à titre collectif sont proposées aux salariés afin de préparer leur retraite.

La société peut, le cas échéant, compléter les cotisations faites par les salariés à travers des abondements. Le montant de l’épargne sera bloqué pendant cinq ans sauf dans des cas exceptionnels. Ce type de plan d’épargne souscrit à titre collectif permet d’avoir une épargne récupérable à terme, mais les sommes restent inaccessibles jusqu’au moment de la retraite du salarié, sauf en cas de force majeure.

Conformément à l’article 83, le salarié qui part à la retraite peut bénéficier d’une rente à vie  qui aura été financée, en partie ou dans sa totalité, par l’employeur sur la base d’un taux de cotisation prédéfini. Dans ce cadre-là, la fiscalité est avantageuse à la fois pour l’entreprise et pour le salarié.

Financées par l’entreprise, les dispositions de l’article 39 permettent au salarié de pouvoir toucher, à la retraite, une pension calculée sur un pourcentage de son dernier salaire à condition que le salarié, à son départ à la retraite, soit encore dans l’entreprise pour en bénéficier.

Cela dit, Michel Weber vous conseille, avant de choisir une formule d’épargne-retraite, de faire le point avec un expert pour à la fois analyser vos besoins en revenus futurs et optimiser au maximum vos revenus perçus à la retraite.